Vous avez échappé à la mort mais, cette dernière aurait peut être été plus agréable...
 

Mon p'tit rayon de soleil [Pv Miles Bryk] [Terminé]

 :: La ville :: Les habitations :: Les appartements Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 11 Déc - 2:23
Modo
Laura Elias
Messages : 62
Humeur : Rayonnante
Voir le profil de l'utilisateur

Laura
Élias

Mon
p'tit rayon de soleil

「Mon p'tit rayon de soleil」
Mes ailes fendaient l'air à un rythme soutenu à mesure que mon souffle s'amenuisait. Ces ailes étaient comparable à une seconde paire de jambes...Sauf que cette paire de jambe devait se battre contre les courants d'air qui étaient par moments capricieux. Mon regard se posa finalement sur une bâtisse au loin. L'énorme enseigne lumineuse ne tarda pas à me forcer à ralentir. Mon altitude se réduit à mesure que je me préparais à me poser. Le sol vint finalement rencontrer mes pieds, puis mes mains alors qu'elles stoppaient pleinement ma chute. Un bref souffle chassa la brève lueur de douleur qui fila à travers mon regard. Ouille, clairement, j'avais fait plus doux. Mes mains me parcoururent rapidement à mesure que je chassais le mince filtre de nuage qui s'était collé à mes vêtements lors de l’atterrissage. Hems ! Elle devait commencer à se demander si j'allais vraiment apparaître. Reprenant ma course, je traça jusqu'à la bâtisse voisine avant de me glisser par la porte qu'un des clients précédent avait laissé entrebâillée. Mon précieux breuvage s'agita dans mes paumes manquant de renverser avant que je ne le stabilise, me penchant légèrement par la même occasion. Je repris rapidement ma route en m'engouffrant plus profondément dans ce qui se révélait être une grande bibliothèque. L'odeur familière de livres neufs et de bois ne tarda pas à venir m'assaillir et évoquer de puissants souvenirs en moi...Je m'ennuyais des endroits comme ceux-ci ais-je pensé.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 11 Déc - 23:30
Modo
Laura Elias
Messages : 62
Humeur : Rayonnante
Voir le profil de l'utilisateur

Laura
Élias

Mon
p'tit rayon de soleil

「 Mon p'tit rayon de soleil 」
Pauvre petite Hems n'empêche. Cette fille devait  supporter mes tonnes d'excuses à chaque fois différentes sans jamais se fâcher pour une raison que j'ignorais. Oh Hems pardonne moi tel ou telle patiente à fait une bêtise, pardonne moi on a eu un code ou encore le classique je suis tellement désolée j'ai manqué le dernier bus. À mesure que je m'engouffrais de plus en plus profondément entre les lourdes étagères remplies de lire. Plus jeune, j'aurais probablement acceptée de donner mon ourson en peluche en échange de pouvoir pousser l'une d'elle contre les autres. Pas que j'aurais réussi, mais j'aurais essayé au moins...! Mon regard bleuté ne tarda pas à être capté par les livres environnants, Day...Day...Apo...Fab...Argh!  Les titres défilaient trop vite pour que j'aie le temps de les lire. Mes pas se firent plus lent avant que ma tête ne ramène mes pensées sur ma petite Hems qui devait toujours m'attendre. Jurant contre moi-même, j'atteint finalement les tables où plusieurs étudiants et quelques travailleurs étaient installés. Hm...Voyons voir, où était-elle songeais-je tout en effleurant la pièce du regard, une tête brune avec un air de petite garce sur le visage pensais-je tout en me figurant qu'elle m'aurait probablement colle une tape derrière le crane pour avoir osé dire la vérité un mensonge si odieux
Revenir en haut Aller en bas
Mer 12 Déc - 1:57
Modo
Laura Elias
Messages : 62
Humeur : Rayonnante
Voir le profil de l'utilisateur

Laura
Élias

Mon
p'tit rayon de soleil

「Mon p'tit rayon de soleil」
Mon regard se posa finalement sur une petite brunette aux yeux verts, d,un vert à en souffler quiconque la croiserait pour la première fois...Du moins, c'était comme ça que je les voyais ses yeux. Aujourd'hui, ces derniers arboraient une légère expression triste, expression derrière laquelle se terrait une profonde mélancolie si peu commune à sa personne. Doucement, mes pas me menèrent jusqu'à elle avant que je n'agite finalement ma main devant son regard.

- Salut toi, comment vas-tu ? Excuse moi pour mon retard. Fis-je avant de me laisser tomber sur la chaise face à elle lourdement, tout en laissant retomber mes cheveux blond du démon, les replaçant diligemment.

La jeune femme fasse à moi eut un léger sourire tout en tendant ses mains vers le chocolat chaud qu'elle prit doucement avant d'y porter ses lèvres. Une toute petite pause marqua notre discussion alors qu'elle enfilait. Sa voix, avec la même douceur si caractéristique que dans mes souvenirs se fit entendre:


- Bonjour Lau', je vais bien et toi ?


Sa voix était couplée à un léger sourire triste qui semblait hanter son visage, soulignant ses pommettes légèrement rosées par les courants d'air que causaient les portes entre-ouvertes de l'accueil. Je me souviens que sur le coup, j'avais blâmé mon retard pour son attitude, pour la décrire cette attitude, cela ressemblait à s'y méprendre à de la tristesse nuancée à de l'attendrissement. Peut-être était-elle un peu malade ce jour là ? Ou alors peut-être qu'elle avait eu une mauvaise note ? Mes pensées étaient immédiatement retournées sur des sujets un peu plus joyeux.

- Prête ? Demandais-je avant de prendre sa main et la tirer debout. Un léger frisson m'avait aussitôt parcouru. Ses paumes étaient brûlantes songeais-je avant de la tirer vers la sortie dans un geste rappelant celui d'une gamine entraînant ses parents vers un tout nouveau jouet qu'elle désirait ardemment. La brune m'avait bien sur suivit, se contentant de lacher un bref soupir dont je ne pu déceler la raison

Revenir en haut Aller en bas
Dim 3 Fév - 23:22
Modo
Laura Elias
Messages : 62
Humeur : Rayonnante
Voir le profil de l'utilisateur

Laura
Élias

Mon
p'tit rayon de soleil

「Mon p'tit rayon de soleil」
Voyons voir, songeais-je, où pourrais-je bien l'emmener pour lui arracher un léger sourire, aussi faible serait-il.

- Laura, tu veux bien ralentir un peu ? Sa voix n'était qu'un faible souffle, un peu inquiète, je me tournais vers elle avant de longuement la regarder, qu'est-ce qui n'allait pas chez elle aujourd'hui ? Doucement, je pris sa seconde main dans la mienne avant de river mon regard bleuté dans le sien.

- Tu es sure que tout va bien ? Demandais-je très doucement comme si j'avais peur de la réveiller, ce qui a bien y songer était stupide. Je la vis hocher la tête. Doutant, un peu d'elle, je me remis en route tout en lâchant sa seconde main pour ne pas avoir l'air d'une idiote en plein milieu d'un lieu public. Allez prendre l'air, littéralement, c'était ce qui lui rendrait un sourire. M'arrêtant, je déployais mes ailes puis me  tournais vers la petite brunette qui m'accompagnait.

- On va faire un tour ? Demandais-je en gravant le léger sourire qui naissait au coin des lèvres de mon amie dans ma mémoire. Je la laissais venir s'installer sur mon dos tel un enfant. Rapidement, mes ailes se mirent à battre de plus en plus vite l'air jusqu'à ce que mes pieds ne décollent du sol.

Après avoir fait quelques centaines de mètres dans les airs, mon regard dévia sur Hems qui était fermement cramponné à mon dos, la tête posée contre la mienne. Je laissais passer un léger sourire attendrit avant de me rapprocher du sol et de me poser.

Revenir en haut Aller en bas
Lun 4 Fév - 0:26
Miles Bryk
Messages : 3
Voir le profil de l'utilisateur
Je les suivait depuis plusieurs minutes, deux jeunes femmes, une ange visiblement et une autre créature probablement. Cet ange, je l'avais déjà vu auparavant. Il y a un certain temps, le jour de mon arrivée je dirais. Les deux semblaient profiter de leur journée celle aux yeux bleus peut-être plus que l'autre, je les avait suivit tant bien que mal jusqu'à ce que je ne les vois se poser dans une ruelle. Quelques courtes secondes me suffirent pour les rejoindre. Cette ruelle était simple, c'était un cul de sac tout banal. Je vis la brunette descendre de sur le dos de la blonde et lui dire quelque chose d'une voix que je ne put qu'imaginer. M'approchant lentement je fis en sorte que mes deux mains s'embrasent, faisant naître la lumière là où l'ombre dominait quelques secondes plus tôt. Ça promettait.

- Mesdemoiselles, enchanté, je vous suggère très fortement de vous débarrasser de vos porte-feuilles.

Je vis la blondinette sursauter lorsque ma voix se fit entendre. Ce serait une tache simple que de la délester de ses biens.

- Hems, fais ce qu'il te dit, ça ne vaut pas la peine de passer des semaines l'hôpital juste pour ça.

Hems, quel surnom stupide.

La dénommée Hems fit un brusque pas vers moi si brusque que je ne put m'empêcher de reculer d'un pas. Qu'est-ce qu'elle branlait cette conne ? Les flammes de mes mains doublèrent aussitôt, mettant une légère expression de doute dans le regard émeraude de la jeune femme. Sa comparse fit aussitôt un pas vers son amie, empoignant son bras. Je vis ses ailes se déployer. Ça, ça n'allait pas se passer comme ça. Je joins mes mains ensemble avant d'invoquer un torrent de flammes suffisamment puissant pour englober les deux. Les deux femmes disparurent de mon champ de vision, masquée par les flammes qui de mon point de vue les dévorait.
Son petit rayon de soleil
Revenir en haut Aller en bas
Lun 4 Fév - 18:17
Modo
Laura Elias
Messages : 62
Humeur : Rayonnante
Voir le profil de l'utilisateur

Laura
Élias

Mon
p'tit rayon de soleil

「Fin de service    mouvementée」
Je laissais Hems descendre de sur mon dos avant de me tourner vers elle, c'était un coin tranquille où je pourrais lui parler sans crainte qu'on nous écoute

- Écoute Laura, ce n'est pas ma journée, on pourrait simplement rentrer ? J'ai passé une mauvaise journée et...

Brusquement, je sursautais à l'entente d'une voix provenant du bout de la ruelle. Rapidement, mon regard bleuté vint se poser sur la source de la voix. Les flammes furent ce qui capta mon regard, deux flamme si vives qu'à elles seules elles auraient pu illuminer toute la ruelle si elles n'étaient pas si concentrées. Mes pensées se tournèrent immédiatement vers ma comparse, elle allait surement tenter quelque chose de stupide.

- Hems, fais ce qu'il te dit, ça ne vaut pas la peine de passer des semaines à l’hôpital juste pour ça. Mon regard dévia vers la brunette qui se tenait à mes côtés, à ma grande tristesse, je la vis faire un brusque pas vers l'homme. Les flammes doublant suffirent à me faire déployer mes ailes. Rapidement, ma main vint saisir son bras, mes ongles s’enfonçant dans sa peau douce.

La première chose que je vit fut une nuée de flammes si imposante qu'elle semblait directement provenir des tréfonds des Enfers. La deuxième chose, je la sentit, c'était la soudaine raideur qui envahit les muscles d'Hems, finalement, ce fut la chaleur, une chaleur inimaginable. J'eu à peine le temps de tirer la brunette qui m'accompagnait derrière moi et déployer mes ailes dans un semblant de protection que les flammes étaient déjà sur nous. Instinctivement, mes mains se mirent à luire, je posais rapidement ces dernières sur la petite chose qui était recroquevillée dans mes bras.

Les flammes ne tardèrent pas à dévorer mes ailes, me causant une douleur si vive que je faillis m'évanouir sur le coup. Tenant bon tant bien que mal, mes mains s'occupèrent de soigner les brûlures qui s'installaient sur le corps de la petite brunette que je tenais entre mes bras. Je parvins à tenir peut-être cinq, sept secondes avant que les flammes n'aient raison de mon corps et que mes yeux se ferment finalement. Gravant à tout jamais la dernière image que j'eut d'Hems, un regard terrifié et suppliant.


Revenir en haut Aller en bas
Lun 4 Fév - 18:31
Miles Bryk
Messages : 3
Voir le profil de l'utilisateur
Je mis un temps surprenant à me battre contre les deux filles, je sentais que les flammes les dévoraient mais quelque chose me poussait à continuer, mon instinct peut-être ? Ce fut après que de laborieuse que je laissais retomber mes mains, dévoilant un spectacle un peu désolant. Tant pis, elles l'avaient cherchés. De toute façon, les deux devraient revenir éventuellement, elles passeraient simplement un long séjour à l'hôpital. À mesure que je m'approchais, je du me pencher et retenir ma respiration tant l'odeur était intense. Rien n'avait survécu, dommage, tout ça pour rien. Je me redressais avant de m'éloigner en soupirant, plongeant mes mains dans mes poches. Merde, j'allais devoir me changer et jeter ces vêtements, l'odeur me collait à la peau.

Dans un élan de pitié peut-être, je sortis le portable de ma poche avant de composer le numéro des services d'urgence, après tout, ils ne se téléporteront pas à l'hôpital tout de seul. Je mis le compte sur un démon, n'ayant pas le cœur à supporter les insupportables bla bla que lançait la répartitrice, je mis rapidement fin à la conversation en raccrochant. Je glissais mes mains dans mes poches, rangeant mon téléphone par la même occasion dans mes poches. L'une de mes mains frôla mon paquet, je le sortis rapidement avant de prendre une cigarette puis de la coincer entre mes lèvres. je n'eu qu'à aspirer un peu d'air pour que celle-ci ne s'allume par elle-même. Je sortis de la ruelle avec un léger sourire aux lèvres comme si de rien n'était.
Son petit rayon de soleil
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 21 Fév - 19:20
Modo
Laura Elias
Messages : 62
Humeur : Rayonnante
Voir le profil de l'utilisateur

Laura
Élias

Mon
p'tit rayon de soleil

「Fin de service    mouvementée」
Vingt-deux minutes. Ce fut le temps qu'on mit à retrouver ma personne et le squelette carbonisé à mes côtés. Je ne doutais pas qu'on avait bien pris soins de nous deux...Enfin...Ce qu'il restait de nous deux mais les jours qui suivirent ma découverte ne furent pas indolores, loin de là. Demandez à n'importe quel personne ayant subis de graves brûlure, le traitement est presque aussi douloureux que la sensation des flammes dévorant petit à petit votre peau. Ma vision et le reste de mes sens mirent de très longs jours à revenir. Une fois qu'on fut sur que je puisse décemment entendre, une gentille infirmière avec qui je n'avais pas eu le plaisir de travailler vint me voir pour m'annoncer que mon amie n'avait pas eu la même chance que moi. Contrairement aux immortels, les créations du vortex ne régénèrent pas.

Alternant entre les phases éveillées et endormies, les jours qui suivirent la nouvelle furent particulièrement longs, pénibles et moroses. Plusieurs jours supplémentaires furent requis pour mon rétablissement. Je fus finalement autorisée à quitter la chambre aux couleurs froides qui m'avait hébergée ces derniers jours au profit de la mienne.

Pour ce qui est du corps de ma petite Hems, je n'ai toujours aucun idée de ce qu'il en a été fait. On ne s’embarrasse que très rarement de cérémonies funéraires ici et certainement pas pour une création factice du vortex.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Une seconde chance :: La ville :: Les habitations :: Les appartements-