Vous avez échappé à la mort mais, cette dernière aurait peut être été plus agréable...
 

L'oiseau de mauvaise augure ? Qui sait...

 :: Un nouveau monde :: Cartes d'identité :: Validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mer 21 Nov - 20:13
Soren Lellann
Messages : 4
Voir le profil de l'utilisateur
Hybride
Soren Lellann


Nom: Lellann
Prénom: Soren
Age: 17 ans
Orientation sexuelle: Pansexuel/aromantique
Métier: /
Races/animaux: Hybride corbeau
Habitation: petit appartement tout simple
Arme principale: /
Pouvoir principal: Transformation en corbeau
Arme ou pouvoir secondaire: Il peux voler sous sa forme d'oiseau et communique avec les animaux
Cause de la mort : Pneumonie
Amamiya Hibiya, Kagerou Project

Physique

Soren est un Corbeau. Un oiseau au plumage noir de jais, brillant parfois sous un rayon de soleil. Son vol quasi silencieux et pourtant quelque peu maladroit ne le porte pas très haut ni très loin. Un corbeau aux pattes fines, s'aggripant facilement aux surfaces en hauteur et permettant de reposer ses ailes un instant. Un bec, robuste, qui sert a la fois a se nourrir et a se défendre. Tout aussi noir que le reste de son plumage.
Soren est un corbeau. Au regard vif, cherchant toute situation alléchante qu'il ne voudrait pas rater. Un oiseau. Banal. Il a apprit a se comporter en parfait oiseau. A se fondre dans la masse de ses congénères. Un croassement pas particulièrement puissant. Juste assez audible pour rappeler qu'il n'est qu'un Corbeau.

Soren est un hybride. Qui aurait pu le penser ? Un corbeau, cachant une apparence tout a fait humaine. Ou presque. Même si en réalité, on le penserait volontiers. Ses deux petites ailes noires qui le trahissent. Soren les cachent. Sous une veste a capuche bleue sous laquelle il cache parfois sa tête également. La mode ? Pas important pour un oiseau. De toute façon, qui le verra sous cette forme inutile ? T-shirt simple. Pantalon simple. Chaussure simple. Il s'en fiche. Complétement.
Soren est un Corbeau. Pas ce gamin frêle et pathétique. Il est pâle et ses yeux trahissent une certaine fatigue. Ses yeux. D'un rouge-rosé depuis sa mort. Semblant presque vide. Et ses cheveux châtain aux reflets clairs. En plus, il se déplace d'une démarche lente et pesante. Comme s'il allait se briser au moindre faux pas.

Soren est un humain. Mais Soren préfère être un Corbeau.
Soren est un corbeau.


Caractère

Soren est un Corbeau. Vous le saviez ?
Un corbeau, ça n'a pas vraiment de sentiment. C'est ce qu'on dit. Ça fait sa petite vie tranquille. Ça ne se soucis pas du monde. En fait. Si.
Soren est un oiseau. Il aime sa liberté. Il peux faire ce qu'il veux. Personne ne se soucis d'un oiseau. Un parmi tant d'autres. Oui, mais... Au-dessus de vous. Un corbeau. Qui observe tout ce qui se passe devant ses yeux. Qui enregistre toute information pertinente. Soren sait se rendre utile. Croassant pour attirer l'attention. Détourner le regard vers là où il veux vous guider. Serais-ce un guide spirituel ? Non. Loin de là. Il vous attirera dans cette ruelle où se passe des choses étranges. Peut-être voudra-t-il que vous sauviez quelqu'un. Peut-être voudra-t-il voir votre vie brisée. Là, dans cette rue. Tout peut arriver. Il voit. Il entend. Mais Soren n'est qu'un corbeau.

Soren est un humain. Il veux vous le faire croire. c'est rare, mais ça arrive. L'hybride est froid. Discret et renfermé. Il n'a pas d'ami. En réalité, il ne sait pas comment d'en faire. Qui voudrait être ami avec un corbeau de toute façon ? Qui serait à même de le supporter ? Soren ne parle pas beaucoup. Il ne s’énerve jamais gardant son calme en toute circonstance. Pourquoi gâcher son énergie ? Il n'en a déjà plus. Pourtant, il est d'un optimisme a toute épreuve. Voyant toujours le bon côté des choses, même en touchant le fond. Car Soren est un oiseau. Il peux toujours remonter la pente.

Soren est un corbeau. Il ne sait pas se mêler aux gens. Rares sont les personnes importantes a ses yeux. Il n'y en a pas. Pas pour l'instant. L'amour ? Il n'en a rien a faire. Il trouverait ça débile de se caser. Vivre l’éternité avec quelqu'un a son crochet ? Non. Ça ne l’intéresse pas. Soren veux rester un oiseau libre. Il ne veux pas d'une cage. Encore moins dorée. Il veux la paix. Il n'a rien contre les autres. Il ne sait juste pas comment les aborder. Alors il observe. Ne dit rien. Il entend et apprend. Un jour peut-être, brisera-t-il sa coquille. Mais pour l’instant, ça lui convient.

Soren est un humain. Faible. Toujours accablé par sa maladie. Il ne sait pas se battre. Il préfère éviter le confit. Ce n'est pas un chevalier servant. Ni un lâche. C'est juste un enfant. Juste un corbeau. Qui sait beaucoup de chose sur la ville. Et sur certains de ses habitants.




Histoire

 « Ne t’en fait pas... tout ira bien... »

Cette phrase. Ce fut la dernière qu’entendit Soren avant de définitivement perdre le fil de la réalité. Oui. Bien sûr que ça irait à présent. Depuis le temps qu’il l’entendait. Depuis qu’il était petit.

Soren est né un matin. Son père et sa mère n’était que comblé par son arrivé. Une petite famille tout ce qu’il y a de plus classique. Le bonheur était venu frapper à sa porte ce jour là. Et pourtant, le malheur suivait de bien trop près. Enfin, c’était modéré. L’enfant tomba bien vite malade. Une petite angine disait-on. On le soigna et c’était déjà passé. Après tout, il arrive à tout le monde de tomber malade.

Soren grandit. Rien de bien intéressant à developper là dedans. Souvent il tombait malade. Il loupait des jours d’écoles. Il n’allait jamais jouer dehors. Ou très peu. Ses liens affectifs, il le construisaient avec sa famille. Toujours aux petits soins. Il ne manquait de rien. Sauf d’une bonne santé.  Mais bon. Ce n’était que des rhumes et autres petites choses anecdotiques.

Soren n’avait pas d’amis. Le peu qu’il s’en faisait, le laissait tomber bien vite. Toujours cloîtré chez lui. Toujours malade. Il ne venait pas jouer avec ses camarades.  Il était bien trop fragile pour cela. Un coup de froid arrivait si vite.

Soren n’avait pas de force. Il était très souvent fatigué. Et ça le rendait d’autant plus fragile. Mais on ne s’inquiétait pas pour lui. Ce n’était que des petites maladies. Rhume, angine, gastrite... il aurait pu devenir médecin. Il en connaissait un rayon quand même. Mais il était trop souvent absent de l’école. Sa moyenne n’était pas très haute. Son avenir ne s’annonçait pas fameux.

Soren ne se sentait pas bien. Ce matin là, il était presque épuisé. Mais ce n’était pas grave. Ce n’était qu’une petite maladie. Comme d’habitude. C’était comme d’habitude. C’était ce que pensait ses parents.

« Ça ne va pas »

Soren fit un malaise. Perdant connaissance subitement. Mais ce n’était rien de grave. Une hypoglycémie. Une baisse de tension. Ça allait s’arranger. Tout irait bien. C’est ce qu’on lui répétait sans cesse. Il émergea peu de temps après. Mais ça n’allait pas mieux. Malgré ce qu’on lui disait. Il récupérait plutôt vite d’habitude. Il continuait à faire des malaises. De plus en plus fréquent. Mais ça irait mieux bientôt. On le répétait sans cesse.

Soren soufra de détresse respiratoire. On l’emmena à l’hôpital en urgence. Mais tout irait bien. On allait le soigner. Comme d’habitude. Il voulait bien y croire. Ce qui s’apparenta a une bronchite bénigne se révéla être une pneumonie. C’était assez sérieux. Mais tout irait bien. Sa mère l’affirmait fermement.

Soren n’allait pas mieux. Ses forces le quittèrent. Il avait mal. Il étouffait à chaque instant. Il fit une grosse décompensation respiratoire. Il devait vivre sous oxygène désormais. Mais tout irait bien, non ? Il observait le monde de sa chambre d’hôpital. Ces oiseaux qui volaient librement. Il les haïssaient presque. Lui, ne serait jamais libre.

Soren passa un long moment à l’hôpital. Étais-ce tout ce temps enfermé ou la fièvre qui lui faisait perdre la tête ? Il ne savait pas. Il ne savait plus. Il commençait à délirer. Plus rien n’avait de sens. Tout allait mal. Mais on continua de l’illusionner. Car tout irait bien. Ce n’était que passager.

Soren soupira. Voilà où il en était. Il se voyait. Là. Dans ce lit. Mourant dans la souffrance. Alors c’était de ça qu’ils parlaient ? Tout irait bien une fois cette souffrance terminée. Elle tarda à se terminer. L’électrocardiogramme relié à son corps, finit par devenir faible. Très faible. Le temps sembla s’arrêter à ce moment. Mais il s’était arrêté de puis longtemps pour lui. Il ne sait plus trop ce qu’il s’est passé à cet instant. Avant de se voir mourrir, il fut comme poussé dans une sorte de portail. Poussé loin de cette vie. Loin de sa vie.

Soren se réveilla. Une chambre d’hôpital. Au début ça ne l’avait pas surpris. Pourtant, ce n’était pas Sa chambre. C’était différent. Quelqu’un vint à sa rencontre. On lui expliqua rapidement la situation. Alors comme ça, il avait comme une deuxième chance ? C’était toujours bon à prendre.

Soren était un hybride. Il était maintenant croisé avec un stupide Piaf. Ça ne lui plaisait pas. Ces bestioles qui le narguaient quand il était malade. Quelle ironie. Il cacha ses deux petites ailes. Lesquelles perdaient quelques plumes de temps en temps.

Soren vit le temps passer. Ses convictions changèrent. Il était toujours aussi faible. Mais son corps de corbeau le supportait mieux. Il finit par accepter. Il se transforma souvent. S’adaptant plutôt facilement. Trop facilement. Il rejeta presque son apparence humaine. Il devint un corbeau. Se fondant dans la masse des autres oiseaux. Apprenant à se comporter comme eux.

Soren était un corbeau. Peu était ceux qui le voyait sous forme humaine. Il abandonna simplement. Il n’était plus humain. Profitant de cette « deuxième vie », il commença à s’amuser. Croassant pour attirer les passants et les distraire de leur but. C’était son passe temps. Le corbeau surveillait chaque coin de rue.

Êtes-vous sûr que c’est un corbeau sur ce toit ?

Pseudo: Ora
Age: 27 ans
Quelque chose à nous dire? pouet
Comment tu nous as connu ?: partenariat
Ton personnage aurait-il préféré mourir ? Si oui, pourquoi ?:
Nope. il se rend quand même compte qu'il a une certaine chance de pouvoir continuer a "vivre".

Ton personnage aurait-il préféré être dans un autre groupe ? : Au départ, oui. Il aurait bien voulut être un truc un peu plus badass qu'un piaf. Mais finalement, il s'y fait.

Code by Frosty Blue de never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 22 Nov - 21:07
Admin
Casey Morgan
Messages : 55
Voir le profil de l'utilisateur
Bienvenue à toi !

Notre premier Hybride avec pour avatar Amamiya Hibiya ?! Alors toi, je t'aime déjà !

Quoiqu'il en soit, n'hésite pas à nous demander des renseignements si jamais tu rencontres quelques problèmes sur certains points :D

Encore bienvenue à toi, et bonne continuation pour ta fiche ! yay



Casey, Barmaid et Tueuse à gages




Revenir en haut Aller en bas
Dim 3 Fév - 22:29
Soren Lellann
Messages : 4
Voir le profil de l'utilisateur
Hn....

Me confondre en excuse servirait a rien. Mais en tout cas, j'ai pas vraiment de lâcher cette fiche.
Du coup, après un long passage sans aucune motivation ni inspiration, j'ai enfin repris l'écriture. Ou plutôt, je l'ai recommencé.
J'espère qu'il reste encore une place pour mon petit oiseau :c
Revenir en haut Aller en bas
Dim 3 Fév - 22:49
Admin
Casey Morgan
Messages : 55
Voir le profil de l'utilisateur
Bon retour parmi nous :D

Il y aura toujours une place pour tout le monde, nous savons ce que sont les passages sans inspiration/motivation donc nous ne pouvons pas te blâmer ^^

Rassure-toi :D

N'hésite pas à venir demander de l'aide ou à passer sur la cb de temps à autre o/ *donne des cookies de bon retour*



Casey, Barmaid et Tueuse à gages




Revenir en haut Aller en bas
Dim 10 Fév - 6:07
Soren Lellann
Messages : 4
Voir le profil de l'utilisateur
J’ai mis le temps, mais je pense avoir enfin terminé.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 10 Fév - 14:16
Admin
Le Vortex
Messages : 43
Humeur : Sadique
Voir le profil de l'utilisateur http://chance-nouvelle.forumactif.com

Bienvenue ~






« Soren Lellann »



« Un jeune homme qui quitte le monde réel dans une chambre d'hôpital pour s'y réveiller quelques instants plus tard... Ta vie n'as pas été des plus joyeuse, j'en conviens parfaitement. Tes maladies à répétition, des faux espoirs si je peux dire ça de cette façon... Non vraiment, ta vie n'as pas dû être très agréable. J'en serais presque désolée mais... Ce n'est pas mon genre.
Quoiqu'il en soit, je te souhaite tout de même la bienvenue ici, en espérant pour toit que tu ne passera pas autant de temps malade que dans ta précédente vie... »

Tu es maintenant validé, jeune homme, tu peux dès à présent rechercher des liens ici, poster une recherche de camarades  ou encore tenir à jour les rencontres de ton personnage par là
Je te souhaite de passer du bon temps parmi nous !

~Le Vortex


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Une seconde chance :: Un nouveau monde :: Cartes d'identité :: Validées-